Les actualités du
réseau de coopération
culturelle français
en Belgique
Sciences et universités
du

08


février


- 2021 -
au

28


février


- 2021 -

3 questions à Géraldine Sarret

PHC : bourses de mobilité pour les chercheurs entre la France et la Belgique


Le PHC Tournesol est un programme de bourses de mobilité à destination notamment des jeunes chercheurs. Pour plus d'informations sur ces bourses, cliquez sur le lien à la fin de l'article.

Pourriez-vous vous présenter brièvement ?


Je suis directrice de recherche au CNRS, spécialisée dans la biogéochimie des contaminants métalliques dans l’environnement. J’étudie le devenir des polluants dans les sols, leur toxicité et leur transfert dans les compartiments biotiques (végétaux, microorganismes). Le but de ces recherches est de mieux évaluer les risques liés à ces contaminants, et à proposer des stratégies afin de diminuer ces risques.

Plus d’infos sur https://www.isterre.fr/annuaire/pages-web-du-personnel/geraldine-sarret/

Pourriez-vous décrire votre projet en quelques lignes en donnant des exemples d’applications envisageables ?

Le projet CACAO vise à mieux comprendre le transfert du cadmium, un métal toxique à très faible concentration, dans les plantes de cacao et leur passage dans les fèves. En effet, certains sols d’Amérique du Sud sont légèrement enrichis en cadmium, et les teneurs dans les fèves dépassent les seuils mis en place en 2019 par l’UE. Une intense activité de recherche sur le sujet a débuté depuis quelques années, sur différents aspects (pratiques agricoles, procédés après récolte, sélection de variétés, …). Notre projet vise à obtenir des connaissances fondamentales sur le chemin du cadmium du sol à la fève, les données étant actuellement extrêmement limitées sur cette plante. Ce projet associe l’université de grenoble, de louvain, et d’autres partenaires : Cocoa research center (CRC, Trinidad), Univ. de Lyon, institut Polytechnique (ESPOL) en Equateur.

En quoi la coopération scientifique franco-belge a-t-elle représenté un atout pour vos recherches ?

Nos deux instituts sont fortement complémentaires. L’équipe d’Erik Smolders (KULeuven) est reconnue pour son expertise sur le cadmium en agriculture, et travaille sur le cadmium dans le cacao depuis plusieurs années déjà, à travers une approche de sciences du sol. Le prof. Smolders avait déjà développé des collaborations avec les partenaires sud américains. A l’ISTerre de Grenoble, nous avons travaillé sur le cadmium dans d’autres espèces agricoles, et notre approche est géochimique. Nous utilisons la géochimie isotopique et la spectroscopie d’absorption des rayons X basée sur le rayonnement synchrotron. Cette addition d’expertises est un réel atout pour le projet. Hester Blommaert, doctorante sur le projet, a effectué son stage de master sous la supervision d’Erik, et est maintenant
basée à Grenoble. Sa bonne connaissance des deux équipes et ses missions à Louvain ont réellement cimenté la collaboration.

Plus d'informations sur les bourses de mobilité PHC Tournesol