Les actualités du
réseau de coopération
culturelle français
en Belgique
espace pro
Projets et ressources

La coopération éducative et linguistique


La coopération éducative et linguistique vise à :
- La mise en œuvre de programmes communs pour l’apprentissage du français dans le cadre du multilinguisme européen ;
- La promotion de la langue française et des diplômes de certifications des niveaux de français auprès des non-francophones en liaison étroite avec les sept Alliances Françaises de Belgique ;
- L'accompagnement des deux établissements scolaires français ;
- L’appui aux Alliances françaises en Belgique ;
- Le soutien du fonds documentaire pédagogique à Gand (ouvert à tous) : le Frans Documentatie centrum voor Vlaanderen.


Accords de coopération


Accords de coopération France-Flandre

Le 29 mai 2017, un Mémorandum a été signé entre Madame Claude-France Arnould, Ambassadeur de France en Belgique et Madame Hilde Crevits, Ministre flamande de l’Education et Vice-Ministre Présidente du Gouvernement flamand.

Dans le cadre de ce Mémorandum, l’Ambassade de France en Belgique et le Département flamand de l’Enseignement et de la Formation se sont engagés à coopérer dans les domaines suivants :
- l’enseignement général et professionnel ;
- l’enseignement de la langue française-la culture dans le domaine éducatif ;
- l’audiovisuel et les nouvelles technologies de l’information dans le cadre scolaire.

Ce Mémorandum a donné lieu à un accord transfrontalier, signé le 27 août 2018, entre le Ministère flamand de l’Education et l’Académie de Lille.

Concrètement, des professeurs des écoles français accompagnent des instituteurs flamands dans leurs classes en Flandre, tandis que des instituteurs flamands apportent leur soutien aux professeurs des écoles français dans leurs classes en France.

L’accord prévoit également une coopération en termes d’échanges d’informations et de communication par les réseaux sociaux. Il propose enfin des actions communes pour encourager les échanges transfrontaliers  entre les établissements scolaires des deux pays.

Les objectifs de l‘accord transfrontalier sont les suivants :
- développer le nombre et la qualité des partenariats scolaires transfrontaliers ;
- coopérer dans le domaine de la formation des personnels éducatifs, notamment en favorisant et en
facilitant leur mobilité transfrontalière, à tous les niveaux d’éducation et de formation ;
- développer les apprentissages intégrant contenu et langue du partenaire – français ou néerlandais
– dès l’école primaire;
- développer le nombre et la qualité des mobilités transfrontalières d’élèves, accompagnées et apprenantes, dès l’école primaire.


Accord de coopération France-Belgique de l’Est

Le 17 décembre 2018, une convention a été signée entre l’Ambassade de France en Belgique, le Ministère de l’Education et de la Recherche scientifique de Belgique de l’Est et l’Alliance Française de Bruxelles-Europe.

Cette convention encadre un programme de certifications de niveaux en langue française pour tous les élèves germanophones des établissements scolaires et des Centres de formation (élèves en apprentissage).

Mis en place pour la première fois avec succès, ce dispositif d’envergure a permis à près de 1800 élèves de disposer en 2019 d’une reconnaissance internationale de leur niveau de français, grâce au « DELF Prim »  et au « Delf scolaire ».

Cette coopération en matière de certifications avec le gouvernement et les établissements scolaires de la Belgique de l'Est s’accompagne d’une formation au DELF pour les professeurs dans les établissements scolaires, menée par l’Alliance Française Bruxelles-Europe.

Le Programme de travail portant sur la formation initiale et continue, les manifestations à caractère culturel, les ressources éducatives en ligne, mais aussi la participation aux concours scolaires a été reconduit pour trois ans, le 17 décembre 2018. 

Des manifestations à caractère culturel sont prévues dans ce cadre, notamment avec les activités culturelles proposées par l’ambassade (par exemple Improphonies, le spectacle d’improvisation francophone), qui peuvent être intégrées dans le programme Kultur macht Schule et subventionnées par la Communauté germanophone.