Les actualités du
réseau de coopération
culturelle français
en Belgique
Divers
du

01


juin


- 2023 -
au

31


décembre


- 2024 -

Fonds France Belgique pour la coopération culturelle, scientifique, universitaire et linguistique


Fonds France Belgique

L’Ambassade de France en Belgique a créé en décembre 2022 un fonds France-Belgique pour la coopération culturelle, scientifique, universitaire et linguistique, hébergé par la Fondation Roi Baudouin.

Son objectif est d’amplifier les actions de coopération bilatérale dans les domaines de la recherche et de l' innovation, des industries créatives et culturelles, de la langue et de la culture françaises, et de rassembler autour des projets de l’Ambassade de nouvelles énergies et de nouvelles sources de financement, grâce à l’appui de mécènes publics et privés.

Un comité de gestion, instance de décision du Fonds, a été mis en place en 2023. Il se compose de représentants de l’Ambassade de France comme de la Fondation Roi Baudouin, de Mme Véronique Halloin, secrétaire générale du F.R.S. - FNRS , Mme Saskia Van Uffelen , Digital Champion de la Belgique et Manager Digital du Context-team d'Agoria, M. Frédéric de Goldschmidt, collectionneur et fondateur de Cloud Seven et M. Paul-Marie Dessart, Secrétaire général d’Orange Belgique. Les projets présentés par l’équipe du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade et discutés au sein de ce comité de gestion donnent lieu à des campagnes de levées de fonds.

Sans caractère exclusif, les moyens financiers récoltés par le Fonds pourront servir aux projets suivants :
- Financement des opérations de diffusion de la culture française (expositions, colloques, webinaires, publications, événements ponctuels, manifestations et spectacles, tournées d’écrivains ou de penseurs français, participation à des festivals, saisons culturelles dédiées, etc.) ;
- Soutien aux programmes et aux projets dans les secteurs de la recherche et de l’innovation jugés prioritaires ; contribution à la mise en place de colloques, séminaires et webinaires dans les secteurs scientifiques et universitaires;
- Appui à la mobilité des chercheurs et des étudiants (développement de programmes de bourses –y compris Programme Hubert Curien Tournesol, invitations et missions, visites de délégations, etc.) ;
- Financement d’opérations relevant des industries créatives et culturelles (rencontres professionnelles et de réseautage, visites prospectives en matière de coopération ou de développement économique et commercial, expositions et manifestations, colloques et séminaires, participations à des salons, etc.) ;
- Soutien aux programmes de formation dans le champ linguistique et pédagogique comme aux événements dédiés à l’échange d’expertise pédagogique et à la promotion du multilinguisme ;
- Appui à la communication des événements comme aux campagnes de sensibilisation dans les champs susmentionnés.

Les bénéficiaires des actions du Fonds sont les organisations porteurs de projets ou les individus lauréats de bourses, programmes d’échanges, stages et séjours de formation, etc. 

L’Ambassade ne retire aucun avantage financier des actions du Fonds. 

Le Fonds peut développer toute initiative appelée à favoriser la poursuite de son objet. 

A ce jour, trois projets ont été réalisés avec le soutien du Fonds France-Belgique :

- Le 23 mai 2023, a été organisé à l’initiative de ce poste et en partenariat avec l’université de Liège et la Cci France Belgique le premier Rendez-franco-belge de l’AgriTech. Cet événement a permis à 150 acteurs politiques, économiques, financeurs et chercheurs des deux pays de se rencontrer et de nouer des partenariats stratégiques. L’objectif de cet événement était de contribuer à l’accélération du transfert de la recherche vers des applications économiques et encourager l’entrepreneuriat innovant.

- L’œuvre de l’artiste franco-canadienne Kapwani Kiwanga, intitulée Rootwork et présentée à Bozar jusqu’au 10 mars 2024. Une œuvre qui se déploie comme une tapisserie florale qui s'inspire de l'Art nouveau et qui fait allusion aux histoires partagées entre les territoires qui ont abrité des espèces botaniques ayant été importées en Belgique : https://www.bozar.be/fr/calendrier/kapwani-kiwanga

Play with me de l’artiste français Eric Arnal-Burtschy, accessible au Théâtre de Liège du 3 au 16 février 2024 . Une installation interactive et sonore, entre aire de jeux et installation artistique, qui s’adresse autant aux adultes qu’au jeune public : https://theatredeliege.be/evenement/play-with-me/



Si vous souhaitez en savoir plus sur ces projets,
contactez scac.bruxelles-amba@diplomatie.gouv.fr



Les projets du Fonds France Belgique

Tournesol +


Il existe en Belgique deux Partenariats Hubert Curiens dits « PHC Tournesol » : l’un avec la Fédération Wallonie Bruxelles et un second avec la communauté flamande. En 2023, 40 projets de recherche ont été soutenus dans le cadre de ce dispositif (22 pour la communauté francophone et 18 pour la communauté néerlandophone). Afin de capitaliser sur ce programme d’excellence qui a prouvé son efficacité, l’Ambassade de France en Belgique souhait désormais mettre en place un programme destiné à « accélérer » les projets les plus innovants sélectionnés dans le cadre des deux Partenariats.

«Tournesol + » est un dispositif qui débutera en 2025 et qui a pour vocation de désigner 4 projets particulièrement porteurs d’un point de vue scientifique et avec un impact sociétal fort. Un comité scientifique franco belge se réunira afin de désigner les jeunes chercheurs lauréats (Doctorants ou postdoctorants ayant soutenus leur thèse depuis moins de 5 ans).

La bourse attribuée sous la forme d’un séjour scientifique de 1 à 3 mois au sein d’une prestigieuse unité de recherche en France prendra également en charge les frais d’équipements du lauréat (jusqu’à 10 000 euros) ce qui n’était pas possible dans le cadre du programme bilatéral PHC Toursesol.
 

Het Geek Huis

Le projet a pour objectif de créer un tiers lieu dédié à l’éducation numérique destinés aux jeunes d’Anvers autour de supports digitaux français destinés à faire connaitre la culture française par ce media et ainsi concourir à moderniser l’image de la France. Cette initiative aura lieu au sein de la Maison de la France espace adossé à l’école française internationale d’Anvers. Dans le cadre d’ateliers des groupes de jeunes entre 8 et 18 ans apprendront à programmer, créer et innover avec les technologies numériques. Des conférences animées par des universitaires ou des experts seront également organisées régulièrement en soirée sur des problématiques sociétales mais aussi afin de contribuer à une sensibilisation à l’expertise française en terme de formation dans le domaine du numérique.

Par ailleurs « Het Geek Huis » proposera des plages horaires dédiées au « serious game » créant ainsi un véritable espace d’autoformation innovant sur des sujets professionnalisants au sein de la Maison de la France.

La Grande JAM


Le projet de la « Grande JAM » s’inscrit dans le cadre de la politique portée par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) visant à soutenir les coopérations dans les domaines des industries culturelles et créatives et dans la continuité des initiatives portée par l’Ambassade de France en Bel-gique pour rapprocher les jeunes générations belges et françaises.

Ce projet prendra la forme d’une semaine d’immersion dans les Hauts-de-France autour d’un projet de création de jeux vidéo qui réunira environ 80 étudiants et professeurs de 3 écoles françaises (ArtFX, Pôle 3D et RUBIKA) et de 2 hautes écoles belges (Haute école Albert Jacquard et HOWEST).

La Grande Jam répond à différents objectifs :
- Nouer des liens nouveaux entre établissements d’enseignement supérieur français et belges et renforcer la mobilité étudiante dans des filières d’excellence entre les deux pays ;
- Incuber une nouvelle génération de talents français et belges dans le domaine des industries culturelles et créatives, plus particulièrement dans les secteurs de l’image et des technologies et favoriser leur insertion professionnelle dans un contexte de pénurie de talents ;
- Faire découvrir aux étudiantes et étudiants des écosystèmes, des formations, des modèles innovants de développement économique, des méthodologies de maturation de projets tels qu’ils sont proposés dans les Hauts-de-France ;
- Inscrire la coopération transfrontalière autour d’enjeux porteurs en matière d’innovation, de développement économique et culturel.

Cette première édition pilote se déroulera du 26 février au 1er mars 2024. Elle a vocation à se pérenniser avec l’organisation d’une édition annuelle alternativement en Belgique et dans les Hauts-de-France.

Caravane des études en France


Dans le cadre de ses activités de promotion des études en France, l’Ambassade de France en Belgique a organisé en 2022 la première édition de la Caravane des études en France.

Cette opération, visant à partir à la rencontre des étudiants belges afin de les informer des opportunités de mobilité vers la France, verra son rayon d’action amplifié en 2024 autour d’une triple dimen-sion :
- Régionale : l’opération sera montée en partenariat avec l’Ambassade de France aux Pays-Bas ;
- Professionnalisation dans des secteurs stratégiques pour la France et la Belgique (filières ingénieurs en intelligence artificielle, en télécommunications, en agro-biotech et en énergie) avec l’organisation de conférences co-animées par des établissements d’enseignement supérieur français et belges et par des professionnels du secteur ;
- Partenariat : des temps de rencontres seront aménagés pour permettre aux représentants d’établissements d’enseignement supérieur français et belges et aux professionnels de nouer des partenariats (partenariats académiques, stages).



Ateliers EuroFabrique


A l’initiative de Chris Dercon (Réunion des musées nationaux – Grand Palais), Emmanuel Tibloux (Ecole nationale supérieure des arts décoratifs) et Stéphane Sauzedde (Association nationale des écoles supérieures d’art), la première édition d’EuroFabrique s’est tenue en février 2022, au Grand Palais à Paris, à l’occasion de la Présidence française du Conseil de l’Union Européenne.

Dans le contexte de la Présidence belge du Conseil de l'Union européenne, une nouvelle édition d'Eurofabrique sera organisée à Bozar le 24 avril 2024. Cette édition concentrée sur une journée accueillera près de 100 étudiants et étudiantes d’écoles supérieures d’arts de Belgique et des pays limitrophes (arts, design, cinéma, théâtre et musique).

Dans le but de réfléchir à l'Europe de demain, et en lien avec l'exposition sur le surréalisme, l’Atelier Eurofabrique aura pour objectif d'amener les étudiants des écoles d'art à explorer comment les tensions géopolitiques et les régimes politiques de l'époque ont influencé les artistes surréalistes dans leur quête de nouvelles formes d'expression. Les diverses activités tenteront de nourrir les imaginaires et de rêver aux futurs possibles de l'Europe, tout en analysant les thématiques esthétiques du mouvement, en mettant en lumière les choix visuels et graphiques qui ont caractérisé le surréalisme, et en examinant comment ces artistes ont répondu intellectuellement aux défis de leur époque, tant sur le plan artistique que sociopolitique. La journée pourrait déboucher sur un manifeste présenté publiquement lors de la Nocturne de Bozar le 25 avril et le 9 mai, Journée de l'Europe. La curatrice franco-américaine Vivian Sky Rehberg orchestrera la rencontre sous diverses formes, en invitant des artistes, des intellectuels et d'autres participants.

Plus d'informations sur le Fonds "France Belgique"